Festival de l’Arpenteur 2019 / (Se) construire

FESTIVAL DE L’ARPENTEUR 2019
du 5 au 13 juillet aux Adrets !
Théâtre pentu et parole avalancheuse

▲▲▲


EDITO

(Se) construire.
Construire, se construire : le diptyque évoque les premiers gestes de l’enfance, essentiels, fondateurs. Assembler des pièces, les articuler entre elles, et par le truchement de ces tout premiers bricolages, se mettre en jeu et, déjà, dans un rapport élaboré au monde. Un peu plus tard sans doute, architecturer un espace, s’y insérer, s’y organiser, s’y abriter seul puis ensemble, faire récit.
A l’heure de parachever cette nouvelle édition du Festival de l’Arpenteur, on se souvient que bâtir s’impose aussi comme un artisanat universel, profondément humain, une récurrence vitale.
Ce qui s’érige, c’est vrai, obéit parfois à de noirs desseins. Mais si l’on veut bien laisser de côté ces ubacs (minoritaires ?), la construction, par ce qu’elle sait convoquer de désir, d’intelligence, de créativité, et, bien souvent, de recours à une pluralité de ressources, porte en elle sa cohorte de vertus. Elle invite toujours à un déploiement d’espaces au fil de toutes les dimensions – parmi elles, et non des moindres, la verticale, précieuse à l’arpenteur montagnard ! -, suggérant à nos paysages une nouvelle cartographie. Sans oublier que, au-delà de sa réalité physique, elle sait aussi donner consistance au vide qu’elle ne manque jamais d’inscrire au cœur de ses piliers.
Nouveaux édifices, nouvelles épaisseurs. Les artistes sont des bâtisseurs. Lieu commun.
Enfonçons le clou.
Car on pourra, si on veut, porter avec cette acuité d’artisan un regard sur l’œuvre bâtie et vivante des artistes invités cette année. On pourra tenter d’en pénétrer les chantiers persistants, d’en discerner les fondations, d’en détailler les partis-pris d’architecture, de s’y aventurer seul ou ensemble pour en éprouver les pleins et les déliés. Et se laisser gagner à son tour, sait-on jamais, cela s’est vu, par un irrépressible désir d’édifier soi-même. Sa propre cabane, ses chemins singuliers, un regard bien à soi, son livre du monde.

Antoine Choplin


Télécharger le programme.

Réserver vos places !


Devenez mécène du Festival de l’Arpenteur !

→ Pourquoi devenir mécène ?←
→ Comment devenir mécène ?←

Suivez nous sur Facebook

Avec le soutien de la DRAC Auvergne - Rhône-Alpes, la Région Auvergne - Rhône-Alpes, le Département de l’Isère, la communauté de communes Le Grésivaudan, la commune des Adrets.